Le WallyBall : comment ça marche ?

Basiquement, le WallyBall est un sport se situant à mi-chemin entre le Volley Ball et le Squach. Ce sport – pour le moins original – a vu le jour à la fin des années 70 dans l’état de Californie par Bill Dejonghe. Si ce sport est relativement connu et apprécié en Amérique du Nord depuis de nombreuses années, il ne commence à faire parler de lui que depuis quelques mois sur notre territoire. Dans cet article, nous allons vous présenter ce sport que vous ne connaissez peut-être pas.

Présentation générale

Les équipes se composent de 4 joueurs et de minimum 2 joueurs. Les dimensions d’un terrain de WallyBall sont celles d’un terrain de Squash. Le but est de faire tomber la balle de l’autre côté du filet sans que les membres adverses ne parviennent à la rattraper. La première équipe qui obtient 25 points gagne le set (un match se gagne en 2 sets gagnant, comme d’autres sports. S’il y a un troisième match, celui-ci ne se gagne pas en 25 points mais en 15 points).

Les règles du jeu

Ces dernières sont – pour la plupart – les mêmes que pour le Volley Ball.

Par exemple : à chaque fois qu’une équipe obtient l’engagement, elle doit changer de serveur. Une équipe ne peut pas faire plus de 3 passent avant de faire passer le ballon dans le camp adverse. Seul le ballon peu toucher le filet (il y a faute si une partie du corps le touche).

Cependant, il existe une nouvelle règle – appartenant cette fois ci au Squach – : les joueurs peuvent utiliser les murs et faire rebondir la balle pour la renvoyer dans l’équipe adverse et/ou la faire tomber au sol, de l’autre côté du filet. Seulement, c’est uniquement les murs se situant sur le côté qui sont autorisés.

Plus d’informations sur le wallyball

Vous aimeriez savoir ce que donne une partie de WallyBall avant de – peut-être – vous lancer. Vous pouvez vous tourner vers des associations sportives qui font pratiquer ce sport à leurs adhérents pour obtenir plus d’informations. Pour l’instant, les associations proposant ce sport sont plutôt rares mais cette activité commence à avoir du succès en France. Ce n’est plus qu’une question de temps avant que le WallyBall ne devienne très populaire.

Ajouter un commentaire