Le Club de la Chasse et de la Nature rassemble les hommes depuis 1964

Les centaines de membres ont une même passion pour la nature, le Club a pu les rassembler depuis la création autour d’une valeur identique. Ce projet a donc une dimension sociale dont le but premier consiste à mettre en avant à la fois la nature vivante et sauvage.

Pourquoi François Sommer a-t-il donné naissance à ce Club privé ?

En 1964, la Fondation de la Maison de la Chasse et de la Nature voit le jour autour d’un dispositif précis : la défense de la nature et la valorisation du patrimoine. Ces deux valeurs ont toujours été au centre des attentions de ce créateur qui a pu collaborer avec Jacqueline Sommer. Au départ, ce sont 34 personnes qui ont adhéré à ce programme, l’amitié et la camaraderie ont laissé rapidement la place à une volonté de se réunir autour d’une passion très forte. Le 12 Janvier 1966, il a donc été décidé de changer le nom puisque la Fondation fut baptisée la Club de la Maison de la Chasse et de la Nature. Les objectifs ont été clairement annoncés dès la création et ils n’ont jamais été modifiés :

  • Faire connaître la chasse sportive
  • Valoriser tous les aspects de la chasse
  • Promouvoir la vie animale et sauvage
  • Protéger la faune ainsi que la flore

Un Club intégré à la Fondation Sommer pour mener les actions

Ce lieu d’accueil et d’échanges a été reconnu d’utilité publique puisque la Fondation milite en faveur de la nature, d’une chasse raisonnée et d’un profond respect de l’environnement. Elle a pu voir le jour grâce à François Sommer décédé en 1973, mais jusqu’à sa mort, il a porté son projet. Considéré comme un visionnaire, il était déjà à l’époque décrit comme un écologiste humaniste. Le Club de la Chasse et de la Nature a pour objectif d’appliquer les valeurs soutenues par la Fondation Sommer. Cette dernière souhaite par exemple que la chasse sportive respecte des règles précises, elle milite donc pour une préservation à travers l’action menée par ce Club privé.

François Sommer voulait développer l’esprit social des hommes

Le Club de la Chasse et de la Nature représente parfaitement son investissement, car il a consacré sa vie à « la mise en valeur de la nature vivante et sauvage », il a donc participé à quelques actions notamment avec la réintroduction de grands gibiers décimés pendant la Seconde Guerre mondiale. Cette expérimentation fut menée dès 1948, mais c’est lors d’un déplacement en Afrique qu’il découvre la réserve de Manda. Cela lui permet de créer l’Association Nationale des Chasseurs de Grand Gibier sur le sol français.

Après sa mort, son action a continué de prendre de l’ampleur, car les nouveaux membres tentent de garder le même cap. Le Club de la Chasse et de la Nature est ouvert à tous que vous soyez un naturaliste, un non-chasseur ou encore un chasseur. Les jeunes ont donc des conditions d’adhésion avantageuses puisqu’ils sont l’avenir de la Fondation.

Ajouter un commentaire