Comment fonctionne le regroupement de crédit ?

Tout d’abord, vous avez contracté un prêt pour acheter votre nouveau téléviseur. Ensuite, vous avez acquis votre véhicule en leasing. Enfin, vous avez pris un prêt immobilier pour votre appartement. Alors que vous étiez chaque mois obligé de rembourser ces trois crédits, l’entreprise qui vous employait a fait faillite et un malheur ne venant jamais seul, la personne qui partageait votre vie est partie. Aucun doute, c’est le moment de procéder à un regroupement de crédit !

Comment demander un regroupement de crédit ?

En général, il suffit de remplir un formulaire en ligne. C’est gratuit ! En revanche, tous les éléments attestant l’existence des crédits que vous souhaitez regrouper vous seront demandés. Des experts vont étudier votre dossier afin de vous donner un accord préliminaire. Ce dernier sera juste un accord de principe. Une seconde étude, plus approfondie, de votre dossier sera faite. Ce n’est qu’après cette évaluation poussée des risques de vos crédits que la décision finale sera prise. Juste après, un contrat vous sera adressé. Votre regroupement de crédit ne commencera qu’après la signature de ce document et son renvoi à la banque.

Un regroupement de crédit, c’est quoi ?

Le regroupement de crédit c’est l’acte par lequel un organisme financier rachète l’ensemble des crédits d’un débiteur, terme comptable désignant la personne physique ou morale ayant contracté les prêts. L’emprunteur n’aura désormais qu’un seul interlocuteur à qui payer des mensualités. Le rachat permet de réduire l’intensité de la pression cumulée, mais il a un coût qu’il faut prendre en compte avant de le solliciter. L’idéal est de réaliser une simulation de regroupement de crédit en prenant en compte non seulement le montant des mensualités, mais aussi le loyer de l’argent et tous les autres frais annexes qui pourraient transformer un banal regroupement de crédit en gouffre financier.

Quand faut-il éviter de regrouper les crédits ?

Première précaution : savoir si vos crédits cumulés relèveront de l’immobilier (achat de maison) ou de la consommation. Ce sera la première catégorie si 60% du montant non remboursé au moment du regroupement concerne votre crédit immobilier. Si ce montant « dominant » concerne un prêt à la consommation, alors cette terminologie s’appliquera à votre regroupement de crédit. Dans le premier cas (crédit immobilier prépondérant) évitez le regroupement en fin du remboursement du crédit. Dans le second évitez-le au début du remboursement du crédit.

Ajouter un commentaire